* le samedi 15 juin 1940: à 16 heures se réunit, sous la présidence d'Albert Lebrun, le premier Conseil des ministres à la préfecture de Bordeaux. Durant seize ans président de l’Assemblée nationale, Premier ministre du président Georges Pompidou de 1969 à 1972, sa carrière politique traverse toute la seconde moitié du XXe siècle. Jean-Paul Lefebvre-Filleau, Gilles Perrault. Des millions de Français ont fui leur domicile, errant sur les routes dans des conditions difficiles : c'est l'exode. Le Gouvernement est parti. Youssef H. Aboul-Enein, Basil H. Aboul-Enein. Dans la nuit du 19 au 20 juin, la réponse allemande à la demande d'armistice par Pétain parvient à Bordeaux. - 10 juin 1940 : départ du Gouvernement pour Tours. Philippe Bonnichon, Pierre Gény et Jean Nemo. Le 17 juin 1940, après un bref séjour à Tours, le maréchal Pétain reforme son gouvernement à Bordeaux, puis annonce à la radio que la France doit cesser le combat et demander l'armistice.Le lendemain, le général de Gaulle prononce depuis Londres son « appel du 18 Juin » devenu célèbre (mais passé relativement inaperçu dans le chaos ambiant). Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Comores, République du Congo, République démocratique du Congo, Côte d'Ivoire, Djibouti, Égypte, Érythrée, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Kenya, Lesotho, Liberia, Libye, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Maurice, Maroc, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Togo, Tunisie, Zambie et Zimbabwe, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Bahamas, Barbade, Belize, Bolivie, Brésil, Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Territoires du Nord-Ouest et Yukon), Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, République dominicaine, Dominique, Équateur, États-Unis, Grenade, Guatemala, Guyana, Haïti, Honduras, Jamaïque, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Antigua-et-Barbuda, Salvador, Suriname, Trinité-et-Tobago, Uruguay et Venezuela, Afghanistan, Arabie saoudite, Arménie, Azerbaïdjan, Bahreïn, Bangladesh, Bhoutan, Birmanie, Brunei, Cambodge, Chine, Chypre, Corée du Nord, Corée du Sud, Émirats arabes unis, Géorgie, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Israël, Japon, Jordanie, Kazakhstan, Kirghizistan, Koweït, Laos, Liban, Malaisie, Maldives, Mongolie, Népal, Oman, Ouzbékistan, Pakistan, Philippines, Qatar, Russie, Singapour, Sri Lanka, Syrie, Tadjikistan, Thaïlande, Timor oriental, Turkménistan, Turquie, Viêt Nam et Yémen, Allemagne, Albanie, Andorre, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan, Belgique, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France (Bretagne et Lorraine), Géorgie, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Kazakhstan, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Moldavie, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni (), Russie, Saint-Marin, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, République tchèque, Turquie, Ukraine et Vatican, Australie, États fédérés de Micronésie, Fidji, Salomon, Kiribati, Îles Marshall, Indonésie, Nauru, Nouvelle-Zélande, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, Timor oriental, Tonga, Tuvalu et Vanuatu. Le 14 juin, les troupes allemandes entrent dans Paris. C'est la débâcle. À Bordeaux, Paul Raynaud donne sa démission et le Maréchal Pétain est appelé par le Président de la République pour former un nouveau gouvernement. Fervent soutien du général De Gaulle, Jacques Chaban-Delmas (Jacques Delmas, dit), très impliqué dans la Résistance, s'ancre à Bordeaux dont il fut le maire pendant quarante-huit ans. Reynaud semble de nouveau résolu à la poursuite des combats. L’attitude à adopter face à l’offensive victorieuse de la Wehrmacht déclenchée le 10 mai 1940 divise le gouvernement français qui quitte Paris le 10 juin pour se réfugier à Tours puis à Bordeaux. « Foudroyés aujourd’hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l’avenir par une force mécanique supérieure. Des plénipotentiaires sont désignés pour recevoir les conditions d'armistice à Rethondes [74]. La « drôle de guerre » se termine par le désastre de mai-juin 1940 et l'occupation allemande. Il envoie de Gaulle à Londres, pour préparer la logistique du retrait en Afrique du Nord. Elle prévoit la nomination de commissaires gérants pour en. Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Comores, République du Congo, République démocratique du Congo, Côte d'Ivoire, Djibouti, Égypte, Érythrée, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Kenya, Lesotho, Liberia, Libye, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Maurice, Maroc, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Togo, Tunisie, Zambie et Zimbabwe, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Bahamas, Barbade, Belize, Bolivie, Brésil, Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Territoires du Nord-Ouest et Yukon), Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, République dominicaine, Dominique, Équateur, États-Unis, Grenade, Guatemala, Guyana, Haïti, Honduras, Jamaïque, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Antigua-et-Barbuda, Salvador, Suriname, Trinité-et-Tobago, Uruguay et Venezuela, Afghanistan, Arabie saoudite, Arménie, Azerbaïdjan, Bahreïn, Bangladesh, Bhoutan, Birmanie, Brunei, Cambodge, Chine, Chypre, Corée du Nord, Corée du Sud, Émirats arabes unis, Géorgie, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Israël, Japon, Jordanie, Kazakhstan, Kirghizistan, Koweït, Laos, Liban, Malaisie, Maldives, Mongolie, Népal, Oman, Ouzbékistan, Pakistan, Philippines, Qatar, Russie, Singapour, Sri Lanka, Syrie, Tadjikistan, Thaïlande, Timor oriental, Turkménistan, Turquie, Viêt Nam et Yémen, Allemagne, Albanie, Andorre, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan, Belgique, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France (Bretagne et Lorraine), Géorgie, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Kazakhstan, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Moldavie, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni (), Russie, Saint-Marin, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, République tchèque, Turquie, Ukraine et Vatican, Australie, États fédérés de Micronésie, Fidji, Salomon, Kiribati, Îles Marshall, Indonésie, Nauru, Nouvelle-Zélande, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, Timor oriental, Tonga, Tuvalu et Vanuatu. Le gouvernement français fut obligé de se déplacer à Bordeaux le 10 juin 1940. 14/06/1940 - Le gouvernement français de Paul Reynaud se replie de Tours à Bordeaux alors que l'armée allemande fait son entrée dans Paris. Face à la gravité de la situation, les dissensions au sein du gouvernement français replié à Bordeaux s'accentuent entre partisans et adversaires de l'armistice. Un des beaux documents de cette exposition, le registre des passeports et des visas du consulat du Portugal à Bordeaux 1939-1940, inscrit au registre Mémoires du Monde de l’UNESCO en 2017, témoigne d’une liberté de jugement et d’un courage exceptionnel. Le général de Gaulle est donc évincé de ce gouvernement. ». L'appel du 18 juin est un discours du général Charles de Gaulle diffusé le 18 juin 1940 à la radio de Londres.Le discours fut adressé aux Français depuis Londres, juste après que le gouvernement du maréchal Pétain avoue la défaite de la France. Parti de Bordeaux le 17 juin, le Général De Gaulle lance son célèbre appel depuis les studios londoniens de la BBC. Ayant rompu avec la SFIO en 1933, il fonde le courant néo-socialiste et joue un rôle dans la vie politique nationale d’abord en participant à un gouvernement d’union en 1934, puis à Bordeaux qui accueille en juin 1940 et pour la troisième fois, le gouvernement replié de Paris. En ce début juin 1940, la situation militaire n'était pas loin de s'avérer désespérée. 1940 est une année bissextile commençant un lundi. C'est en début de soirée que le gouvernement s'installe à Bordeaux. 18 juin : à Bordeaux, le gouvernement belge en exil nomme le ministre des colonies Albert de Vleeschauwer administrateur colonial avec pleins pouvoirs et le gouverneur général Pierre Ryckmans, gouverneur général du Congo belge, met la colonie à la disposition des Alliés. 16 juin 1940. Retrouvez l'émission en réécoute gratuite et abonnez-vous au podcast ! Soyez témoins - Bombardement de Bordeaux en juin 1940 et l'arrivée du gouvernement à Bordeaux (1ère diffusion : 01/03/1956 Chaîne Parisienne) en replay sur France Culture. Favorable à une demande d’armistice immédiate, le … À l’arrivée du gouvernement provisoire à Bordeaux et de son installation, le bureau du général Charles de Gaulle, nommé le 5 juin 1940 sous-secrétaire d’État à la Défense nationale et à la Guerre, se trouvait dans les locaux de la Faculté de Droit, au n° 35 de la place Pey-Berland, face à la cathédrale Saint-André à Bordeaux. environ 46 000 soldats alliés encerclés à, le Haut-Commandement aérien décide l'évacuation vers l', à 12 h 30, heure de Paris, Pétain déclare à la radio qu’il faut cesser le combat (« C'est le cœur serré que je vous dis aujourd'hui qu'il faut cesser le combat »), en réplique à l'appel de Pétain qui appelle à la fin des combats, le Général, le général de Gaulle demande aux représentants de l', des détachements de reconnaissance allemands atteignent, entrée en vigueur de l'ordonnance du Haut-Commandement allemand régissant l', le ministre de la Guerre interdit tout nouvel, les négociations franco-allemandes d'armistice commencent à, les premieres troupes allemandes arrivent à Bordeaux, les Alsaciens et les Lorrains d'origine française résidant en Alsace et en Lorraine sont expulsés par les Allemands et leurs biens sont confisqués, début de la diffusion de l'emission de la, loi de Vichy créant un secrétariat général aux réfugiés chargé d'organiser leur rapatriement, loi pour l'épuration discrétionnaire et immédiate des agents de l'État, dite loi sur les relèvements de fonction, un décret de Vichy retire la nationalité française aux Juifs immigrés installés en France et naturalisés après 1927, le général de Gaulle est condamné à mort par, rationnements des pâtes alimentaires, du sucre et du poisson, les Allemands expulsent les Juifs de Lorraine vers la zone libre, loi créant les comités d'organisation, institutions de caractère corporatif, le gouvernement de Vichy abroge le décret-loi, « raid » des policiers français dans les librairies pour confisquer quelque, loi qui abroge la [[Loi du 7 juillet 1904|loi du, remaniement ministériel qui vise à écarter du, mise en place de la carte individuelle d'alimentation, ordonnance allemande (publié dans les journaux du, loi sur « les étrangers en surnombre dans l’économie nationale » formant les, Mise en place des Comités féminins de résistance en région parisienne et dans la zone occupée par, le gouvernement de Vichy dissout les syndicats de fonctionnaires, ordonnance allemande sur le recensement des entreprises économiques juives. L'armée française est en déroute et le gouvernement se replie sur Bordeaux. Bordeaux - Aquitaine 1940 1944 : Le forum de l'archéologie urbaine Bienvenue sur le forum de l'histoire et de l'archéologie urbaine de la seconde guerre mondiale en Aquitaine. Birger Stichelbaut, Jean Bourgeois, Nicholas Saunders.